Forum consacré au Rail & TCSP en Bretagne et Pays de la Loire

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La Fnaut juge la politique du gouvernement incohérente et erratique

Partagez
avatar
BiBi35
Admin

Messages : 1738
Date d'inscription : 16/08/2014
Age : 58
Localisation : RENNES BREIZH

La Fnaut juge la politique du gouvernement incohérente et erratique

Message par BiBi35 le Lun 7 Sep - 10:05

La Fnaut juge la politique du gouvernement incohérente et erratique
4 septembre 2015 | par Florence Guernalec




En cette rentrée, la Fnaut dénonce les "multiples signaux négatifs" à l'encontre de la mobilité collective et les incohérences de la politique gouvernementale. L'Association s'appuie sur les 5700 signatures à sa pétition et les commentaires des usagers pour défendre le rail face à l'autocar et aux nouvelles mobilités.

La Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) est fâchée avec les élus de la République. Locaux comme nationaux. Dernier combat en date, le soutien à la construction de la gare TGV-TER de Vandières prévue sur le tracé de la LGV Est Européenne entre Nancy et Metz. L'association de consommateurs a annoncé, le 3 septembre 2015, avoir déposé un recours devant le tribunal administratif contre le refus du président de la région Lorraine Jean-Pierre Masseret de soumettre ce projet au vote de l'actuel conseil régional.

Depuis l'échec de la consultation publique le 1er février 2015, ce dernier pourtant favorable à la construction de cette gare a renvoyé le dossier après les élections régionales. La Fnaut explique que le Code général des collectivités territoriales l'oblige néanmoins à procéder à un vote "dans un délai raisonnable".
Au niveau national, la Fnaut pointe également les incohérences et "l'absence de vision à long terme" de la politique gouvernementale. Une loi de transition énergétique qui oublie les transports publics, une loi Macron qui encourage les déplacements en autocar avant même la mise en place schémas de mobilité régionaux, l'abandon d'une fiscalité écologique à quelques mois de la conférence sur le climat Cop21...

"Cela donne le sentiment d'une grande incohérence dans la mise en œuvre de la politique de mobilité du gouvernement", résume Bruno Gazeau, président de la Fnaut lors de la conférence de presse de l'association le 4 septembre 2015.
Des usagers du train en colère

L'association se voit, en particulier, confortée par les réactions des usagers à sa pétition adressée au président de la République pour sauver l'offre ferroviaire. La Fnaut a obtenu plus de 5700 signatures depuis son lancement au mois de juin dernier et surtout quelque 600 commentaires qui rejoignent son analyse sur l'état du système ferroviaire : les usagers dénoncent tour à tour une dégradation de la qualité de service, une régression de l'offre, une tarification inadaptée, mais aussi des considérations d'aménagement du territoire et environnementales oubliées. Ils critiquent vivement la stratégie de la SNCF et l'action du gouvernement.
La Fnaut annonce qu'elle va adresser un échantillon de ces commentaires d'usagers au président de la République, au Premier ministre ainsi qu'aux ministres concernés.

Des voyageurs mal représentés

Au passage, la Fnaut déplore "une représentation et une écoute insuffisante des voyageurs". Ainsi, ceux-ci ne sont plus représentés au conseil d'administration de SNCF Réseau dont 98% de recettes proviennent pourtant du transport de personnes, souligne la Fnaut. Idem concernant la représentation des associations au Conseil national de la transition énergétique.
Enfin, la Fnaut a interrogé les candidats aux régionales sur leur politique de mobilité, les transports représentant souvent le deuxième budget des régions après l'Éducation. Elle attend maintenant leur réponse et prépare son colloque sur la réforme territoriale et les transports qui se tiendra le 29 octobre prochain à l'Assemblée nationale. L'occasion de se réconcilier avec la politique et les politiques ?
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 20:47